MOZART: La Clemenza di Tito (Vitellia) E.Olivier/ C.Schiaretti, Théâtre de Tourcoing

Février 2019 

« Torche vivante et palpitante, la soprano suisse Clémence Tilquin illumine les planches par l’intelligence captivante de sa Vitellia: aussi haineuse, infecte, manipulatrice au I, que ravagée par la culpabilité au II. Son air « Non più di fiori » a un impact ahurissant.

Une passionnante prise de rôle qui confirme les vertus dramatiques et vocales de la jeune soprano, déjà remarquée par Classiquenews pour son interprétation du rôle de Colombe dans Ascanio de Saint-Saens en novembre 2018. »

7.02.2019, P.Alexandre

 

« La Vitellia de Clémence Tilquin soutient le drame par son impétuosité insolente. Coiffe, bijoux et longue robe ornée rappellent sa lignée royale et renforcent son aisance scénique. De même concernant la performance vocale: d’un timbre chatoyant, elle déploie les lignes hargneuses de sa colère, côtoyant par la suite des aigus de satin. Son aria « Non più di fiori, au bord du suicide, est d’une grande élégance, tant dans la conduite des lignes que dans l’articulation. »

5.02.2019, N.Mathieu

 

« Exquise dans son drapé de pourpre, Clémence Tilquin incarne une Vitellia jalouse, manipulatrice. L’incarnation du personnage est d’une justesse remarquable, et des récitatifs apparaissent les tensions. L’air « Non più di fiori » est magistralement interprété et met en exergue toute la complexité de ce personnage. »

Lille, 4.02.2019

MOZART: Idomeneo (Elettra) S.Rouland/J-Y.Courregelongue, Opéra de Montpellier

"les promesses ne manquent pas, en particulier avec l’Elettra de Clémence Tilquin, douée d’un indéniable potentiel théâtral comme d’une musicalité certaine"

G.Charlassier, Concertonet

"Le plateau est dominé par l’Elletra au caractère bien trempé de Clémence Tilquin. La jeune soprano se joue au III des difficultés du périlleux « D’Oreste, d’Aiace« , dont la ligne court en volutes élégantes jusqu’à l’embrasement final"

D.Verdier, Resmusica

"Côté féminin il convient de souligner l’excellente prestation de Clémence Tilquin dans le rôle d’Electre. Son timbre cuivré, sa forte présence nous délivrent un saisissant « Tutto nel cor vi sento » au premier acte, tandis que dans un tout autre registre son « Idol mio » du second acte est marqué par la rouerie amoureuse. Mais c’est à juste titre son poignant air final (« D’Oreste, d’Aiace ») qui lui vaudra le plus d’applaudissements. Gageons que cette prestation appellera de brillants succès dans ses prochains rôles"

B. Maury, Musebaroque.fr

"Elettra was sung by Swiss soprano Clémence Tilquin who raged with conviction in her aria begging for death"

M.Milenski, Operatoday

LECOCQ : La Fille de Madame Angot (Clairette) E.Joël Hornak/G.Santucci, Opéra Royal de Wallonie, Liège

 

"La distribution, déjà évoquée, est dominée par deux excellents jeunes chanteurs : dans le rôle-titre, la soprano Clémence Tilquin (également violoncelliste) est ravissante, naturelle, classieuse, tout comme sa voix, avec des aigus purs et lumineux, et une prononciation idéale, une Clairette aux qualités d’une Pamina"                                   

 Martine D.Mergereay, Lalibre

"Clairette captive pendant tout le spectacle par un vrai tempérament lyrique: chant assuré, clair et naturellement puissant: il en faut peu pour la jeune cantatrice Clémence Tilquin, de passer d'un visage de beauté soumise aux I et II,...  à la nature éruptive de la fille des Halles, vengeresse tout en douceur et astuces féminines au III: la Fille de Madame Angot se dévoile avec éclat grâce au talent d'une artiste accomplie."

Alexandre Pham, Classiquenews.com 

"Entièrement renouvelée, la distribution est dominée par Clémence Tilquin, à la voix plus charnue et à la diction plus nette que B.T à Lausanne. Arrachant Clairette aux stéréotypes de la divette, la soprano française la rapproche de Leïla des Pêcheurs de perles et de Micaëla, sans rien lui ôter de sa fraîcheur ni de sa gouaille"             

Richard Martet, Opéra Magazine 

"Clémence Tilquin est une éblouissante Clairette"               

Bruno Peeters, Crescendo Magazine

"Clémence Tilquin stattet die Titelfigur Clairette mit kräftigem Sopran aus und macht sehr deutlich, dass diese junge Frau genau weiß, was sie will"          

 Thomas Molke, Online Musik Magazin 

"Clémence Tilquin zong de titelrol van Clairette. Ze heeft een aangename lichte stem en weet overtuigend te acteren"                        Grande Inquisitor

"Auch bei der Besetzung der einzelnen Rollen hatte die Kgl. Oper der Wallonie mal wieder eine glückliche Hand. Clémence Tilquin begeistert als anmutige Clairette

Heinz Godesar, Grenzecho.net 

Die Sopranistin Clémence Tilquin gab eine reizende Clairette und spielte die Titelfigur mit Charme und Humor"                         

Udo Pacolt, Wien, Der neue Merker 

"Clémence Tilquin was a resolute and charming Clairette, with a full-blooming soprano"

Opera

"Zo toonde Clémence Tilquin zich een sprankelende, mooi zingende Clairette"

Operagazet

DONIZETTI: L'elisir d'amore (Adina) D.Hindoyan/A.Kubelka

Landestheater, Bregenz (AT) 

Nuancenreicher Sopran

"Aus der Reihe der Solist allen voran Clémence Tilquin als Adina mit ihrem so flexiblen und nuancenreichen Sopran zu nennen, die noch dazu blendend aussieht"

Anna Mika, Neue Vorarlberger Tageszeitung

"Strahlender Mittelpunkt dieser Aufführung ist die fantastische französische Sopranistin Clémence Tilquin, eine Adina wie aus dem Bilderbuch, erfreulich als attraktive Bühnenerscheinung ebenso wie mit ihren spielerischen und sängerischen Qualitäten in schönen Kantilenen und mit unglaublicher Leichtigkeit bewältigten, blitzsauberen Koloraturen"

Fritz Jurmann, Kultur Zeitschrift 

"Wenn man für diese Oper eine Sängerin wie die gebürtige Französin Clémence Tilquin, die vor wenigen Jahren erst in Genf ihr Solisten Studium abschloss, nach Bregenz holt, hat man damit bereits die halbe Mie- te: Die charmante, selbstbewusste Erscheinung zeigte in der Rolle der Adina, was sie sowohl stimmlich als auch schauspielerisch gerne zu leisten vermag"           Bettina Gasché, Blättre

"Die Französin Clémence Tilquin ist eine ideale Adina: charmant, kokett, grazil, mit ausdrucksvollen Augen und nicht zuletzt einer leicht ansprechenden, innig leuchtenden Sopranstimme gewinnt sie die Herzen der Männer -nicht nur auf der Bühne, auch im Publikum"

Katharina von Glasenapp, Schwäbische Zeitung

"Clémence Tilquin hat einen wunderbar warmen Sopran, ist sicher in jeden Tonlage"

Vorarlberger Nachrichten

"Mit spielerischer Leichtigkeit lässt Clémence Tilquin als Adina ihre Koloraturen bald kapriziös, bald einschmeichelnd perlen"

Christel Voith, St Galler Tagblatt

Hervorragender Sopran

"Unter seiner Leitung erblüht ganz besonders der Sopran der Französin Clemence Tilquin als kapriziöse Adina"

Vorarlberg Online

"Die Französin Clémence Tilquin ist eine zierliche Adina mit hübschem Sopran und viel Temperament"

Edgar Schmidt, Vorarlberger Online

OFFENBACH: Geneviève de Brabant (Brigitte) Schnitzler/Wagner

Opéra National de Lorraine, Nancy

 

 "Impressionnante d’éclat et de présence, la Brigitte survitaminée de Clémence Tilquin emplit la salle par sa puissance vocale déployée avec facilité, au point de presque voler la vedette à sa maîtresse"

Classiquenews, Nicolas Grienenberger

 

 "…la voix s’accordant parfaitement aux séduisants médiums de Clémence Tilquin. Cette dernière sollicite avec agilité ses vibrants aigus qui résonnent et flamboient dans la salle de l’Opéra"

Òlyrix, Damien Dutilleul

 

"Clémence Tilquin impressionne par son volume sonore et sa maîtrise de la virtuosité"

Forumopera, Laurent Bury

PROKOFIEV : L’Amour des Trois Oranges (Ninette) M.Jurowski/E.Toffolutti

Grand Théâtre de Genève

" Il est vrai qu’il  est certainement fasciné par la voix d’un charme dévastateur sortant de la troisième orange. Elle exhale de la soprano Clémence Tilquin (Ninette) dont la fraîcheur, les couleurs vocales, le legato, la sensibilité et la musicalité font de la jeune interprète, membre de la troupe de jeunes solistes en résidence à l’opéra de Genève, l’une des plus prometteuses découvertes de ces dernières productions "

Jacques Schmitt, Resmusica.com  

«In the more extended role of Ninette, Ms. Tilquin was just lovely — slim as a ballerina, but with a sizable soprano with a hint of metal that sailed over the orchestra and proved a good partner to Mr. Shelton’s pointed tenor. »

James Shore, Opera Today 

 

 « Nous retiendrons tout particulièrement la prestation de Clémence Tilquin (Ninette) dont le fruité et la fraîcheur du timbre, alliés à une musicalité parfaite, en font un talent très prometteur »

 Emmanuel Andrieu, ClassiqueInfo

GOUNOD: Le médecin malgré lui (Lucinde) Rouland/Pelly

Grand Théâtre de Genève, Mars 2016

"La Lucinde de Clémence Tilquin est tout d’abord délicieuse par son jeu de scène, tout à la fois drôle sans forcer le trait, mais aussi dotée d'un soprano coloré et riche qui ne manque pas de projection et de sens lyrique" 

Backtrack, Thomas Müller

"Clémence Tilquin n'a qu'un seul air, à la fin de l'ouvrage, et on le regrette tant sa Lucinde révèle une voix prometteuse autant qu'un

tempérament affirmé"

Operaonline, Emmanuel Andrieu 

"Lucinde muss lange schweigen, ist Stummheit doch ihr vorgetäuschtes Leiden, aber wenn sie im 3. Akt loslegt, hat man das Gefühl, sie muss ein Hauptrollenwortpensum nachholen, und das macht Clémence Tilquin fabelhaft und stimmlich blitzsauber"

Operalounge.de Samuel Zinsli

"Relevons encore, dans les rôles féminins, une convaincante Clémence Tilquin en Lucinde"

Tribune de Genève, Rocco Zacheo

"Le rôle de Lucinde est court mais Clémence Tilquin y fait valoir son joli soprano et sa musicalité"

odbopera

OFFENBACH: La vie Parisienne (Gabrielle) Trottein/Duffaut

Opéra d'Avignon

"Clémence Tilquin prête ainsi à Gabrielle son timbre lumineux et fruité, tandis que la grâce de sa silhouette et l’aisance de son jeu complètent avantageusement la caractérisation de la mutine gantière"

Classiquenews, par Emmanuel Andrieux

"Clémence Tilquin est une gantière charmante, déjà distinguée avant que d’être veuve d’un colonel, dotée de toute l’aisance vocale requise pour ses propres métamorphoses, délurée dans l’air du gant puis romantique dans son rondeau « Autrefois plus d’un amant », éplorée ensuite avant la tyrolienne et déchaînée en « Parisienne armée en guerre" 

Forumopera, Fabrice Malkani

  

GLUCK : Orphée (Amour) Jonathan Darlington/ Mats Ek

Grand Théâtre de Genève   

      

«Ainsi l'Amour, Clémence Tilquin, sorte de statue vivante, nous offre la voix la plus séduisante de la soirée dans toutes les positions possibles... et impossibles»

Christophe Schuwey, Forumopera.com 

«  Malgré l’impossible expression théâtrale imposée par ce costume, la soprano Clémence Tilquin (Amour) délivre un message vocal d’une clarté lumineuse, avec une voix superbe, une diction parfaite. Un travail de dentelle récitaliste»  

Jacques Schmitt, ResMusica.com  

MONTEVERDI: Poppea e Nerone (Drusilla) Tilling/Warlikowski

Opéra de Montpellier

"Quant aux chanteurs, cette chronique n’en signalera que les plus éclatants : (…) Clémence Tilquin: cette Drusilla révèle un potentiel, vocal et théâtral, évidemment conséquent"

F.Langlois, Resmusica

"Drusilla, la pure, la courageuse s’incarne à merveille dans la voix lumineuse et le charme de la jeune soprano Clémence Tilquin"

C.Alexander, Webthea

"Côté solistes, on retiendra (...) la Drusilla fruitée de Clémence Tilquin"

G.Charlassier, Concertclassic.com

"Vocalement, la distribution est sans reproche, on retiendra (...) la pétillante Drusilla de Clémence Tilquin"

LagazettedeMontpellier.fr

RAVEL: L'Enfant et les sortilèges (Princesse, Chauve-souris) D.Puntos/A.Meunier

Festival d'Aix-en-provence

"Comment par exemple ne pas retenir la Princesse de Clémence Tilquin. Son air avec ses arpèges chatoyants est le plus lyrique de la partition"

Christophe Rizoud, forumopera.com

"La soprano Clémence Tilquin, princesse irrésistible"

Martine D.Mergeay, Lalibre.be

"L'enfant de C.B, craquant, comme la princesse de Clémence Tilquin"

Jacques Doucelin, Concert classic

ROSSINI: L'Italiana in Algeri (Elvira) Brignoli/Berloffa

Opéra d'Avignon

"En dépit de la brièveté de son rôle, Clémence Tilquin émeut dans sa composition très juste du personnage d’Elvira"

Forumopera

"Des comprimari, l'on retiendra la prometteuse Clémence Tilquin (Elvira)"

E.Andrieux, operaonline